La Core EconomY

Edgar Cahn a formulé le concept de « Core Economy »[1], que l’on pourrait traduire imparfaitement en français par « économie de base » ou « économie fondamentale ». La Core Economy est celle de la famille, du voisinage, de la collectivité et des droits civils. Cette économie produit l’attention aux enfants, à la famille, aux personnes âgées, le dynamisme et la sécurité du voisinage, la démocratie et les droits civils au sein de la collectivité. Elle est la partie cachée de l’iceberg, la fondation à partir de laquelle l’économie de marché s’est développée dans ses deux composantes, privée et publique. Elle n’est pas incluse dans les statistiques du PIB (produit intérieur brut). Si on la chiffrait, elle pourrait représenter au moins 40% de l’activité humaine globale (PIB + Core Economy).

L’entraide et l’échange associatif local appartiennent à cette « core economy ».


[1] Cahn Edgar (2006), Priceless money: Banking Time for Changing Times, Timebanks USA Washington, 27p.


REpèreS intéressantS

> En France, l’INSEE estime le travail dit « domestique » entre 42 et 77 milliards d’heures par an, pour un temps

   de travail salarié évalué à 38 milliards d’heures.

   Source INSEE Première, N° 1423 – Novembre 2012.

 

> L'association SEL’idaire regroupant les Système d'échanges locaux en France recense, en 2014,

   plus de 500 SEL.

 

un peu d'histoire...

Les monnaies locales, régionales ou urbaines étaient très répandues avant le 19ème siècle parallèlement aux diverses monnaies à valeur internationale pour le commerce avec l’étranger. Ce système financier à plusieurs niveaux permettait aux villes et régions de maintenir leur cohésion et leur sécurité économique tout en prenant part aux échanges internationaux.